En 1993, j’ai assisté à un congrès de généalogie à Vichy. Parmi les ateliers, il y en a eu un qui m’a beaucoup intéressé. « La génétique à travers la généalogie. J’ai été passionnée à cette époque par cette conférence. 

Résultat de recherche d'images pour "généalogie" Alors, il y a quelque temps, quand les revues généalogiques et les réseaux sociaux ont commencé à parler des recherches A.D.N. pour avancer en généalogie, tout de suite je me suis sentie concernée. Même si la législation française n’y est pas favorable ; comme à chaque fois qu’une découverte avance, elle a tendance à traîner les pieds. Je me souviens, puisque je l’ai vécue, l’arrivée de la pilule contraceptive, Les femmes avant 1968, qui avait la chance d’habiter aux frontières de l’Est, pouvez se la procurer en Suisse en toute légalité. Tout comme les femmes qui désiraient interrompre leur grossesse, si elles avaient un peu d’argent, elles pouvaient se rendre en Angleterre. Heureusement les choses avancent même lentement et nous nous dirigeons vers une autorisation du dépistage génétique.

 Résultat de recherche d'images pour "test ethique"

Pour l’instant, c’est vers les Etats-Unis, qu’il faut se tourner « MY Héritage  entre autre » expédient des tests dit ethniques en France, sans se cacher   puisqu’ils en font de plus en plus de publicité à des prix abordables. Pour moi, ce qui m’intéresse surtout, c’est de connaître mes origines ethniques. Rien à voir avec des résultats médicaux. Le risque que mes données ne restent pas confidentielles, m’importe peu étant donné mon âge. Même si l’organisme garantit la confidentialité.

Résultat de recherche d'images pour "myheritage" 

 En matière généalogique, l’A.D.N. sert à se raccrocher des branches qui ont été séparées, soit pas les guerres, les secrets de famille, les drames, ou par les divergences de la vie. C’est un excellent outil pour découvrir l’histoire d’une famille. Avec un simple écouvillon de joue, vous pouvez obtenir une répartition en pourcentage de vos origines ethniques. Avec de simples recherches dans  les différentes archives, on ne va pas assez loin pour connaître nos origines. On peut trouver des nouveaux parents par les bases partagées. Vous pouvez aussi confirmer les relations familiales que vous connaissez déjà. Afin de mieux comprendre le cheminement de ce test dans le laboratoire, je vous invite à vous rendre :

 

Blog.myheritage.fr

 

Je vous assure c’est passionnant. Ce que je peux vous dire, parmi les personnes qui ont fait le test, 3 personnes partageaient avec moi : 10%, 8%, 3%, d'ADN en commun. Je ne les connais pas, mais je les avais rencontrés sur Généanet et Filaë comme étant descendants de plusieurs frères à mon père. Donc ça c'est juste. 

Resultat

Par exemple, pour l’estimation de vos origines, vos variantes sont comparées à des modèles de 42 groupes ethniques  différents, ainsi ils fournissent une estimation des pourcentages de votre ADN. Correspondant à chacun des différents modèles. Il suffit de comparer le vôtre à d’autres pour retrouver de nouveaux ascendants. Pour votre liste de correspondances ADN vos segments d’ADN sont comparés à ceux de leur base de données, afin de rechercher des segments similaires qui indiquent qu’ils ont été probablement hérité par deux personnes ou plus appartenant à un ou  des ancêtres communs. Plus de personnes feront le test, plus on se retrouvera de nouveaux ascendants et nous ferons avancer nos recherches.

 Résultat de recherche d'images pour "cousins éloignés"

 En ce qui concerne les origines ethniques, la France semble être le pays d’Europe doté de la plus grande diversité génétique, en raison de son histoire et de sa géographie. Il n’existe pas de division génétique claire entre tous les peuples qui se sont installés en France à travers l’histoire. Contrairement à d’autres pays européens comme l’Angleterre par exemple. Le groupe le plus facile à identifier est peut être celui des basques autour des Pyrénées occidentales qui ont réussi à conserver une identité culturelle forte, alors que leur ADN est principalement associé à celui des pays ibériques.

Résultat de recherche d'images pour "ADN" 

Avec la recherche d’état civil, on ne peut remonter rarement au-delà de 1579. Puisque l’obligation de tenir des registres de baptêmes et de sépultures pour les catholiques, date de cette année là, suite à l’ordonnance de Villers Cotterêt . Pour les protestants c’est un peu plus tard avec le Concile de Trente. Malgré des exceptions très rares comme à Givry en Saône et Loire ou l’on trouve un registre de 1303. Ou alors, avoir des origines   aristocratiques et posséder un arbre familial. C’est pour cela, qu’il est difficile de remonter au-delà et quand nous nous arrêtons à l’ancêtre le plus loin, on a tendance à dire : nous venons de cette région. Mais ce ne sont pas nos origines, car les origines remontent beaucoup plus en avant.

Résultat de recherche d'images pour "ETAT CIVIL" 

 Quand nous avons la passion de la généalogie, il faut aimer également l’Histoire de la France et la géographie de notre territoire. C’est indispensable, l’un ne va pas sans l’autre.

 

D'après mon résultat, voici comme je l'explique ???? Je ne dis pas que c'est juste à 100%

Par exemple, on se croit d’origine bordelaise parce que pendant trois siècles on situe nos ancêtres sur plusieurs générations dans cette région, mais on  oublie seulement qu’une partie de l’Aquitaine a été anglaise sous la dominance du roi d’Angleterre de 1154 à 1453. Nous le devons à Aliénor d’Aquitaine quand elle a épousé Henri II de Plantagenêt et se rattachement à ce pays durera 3 siècles quand même ! Pour les bretons c’est pareil, on se croit breton depuis toujours sans penser aux groupes brittophones qui émergèrent du sud ouest de la Grande Bretagne en vagues successives à partir du IIIème au VIème siècle.

Résultat de recherche d'images pour "Aliénor d'aquitaine" 

le plus drôle, c'est qu'il y a plus 50 ans j'ai commencé à m'intéresser à la généalogie, parce que dans la famille il se disait que nous descendions d'Aliénor!!!! Amusant : non !

Quand votre principale origine ethnique vous annonce plus de 53% d’anglais, d’irlandais, d’écossais et de gallois ! Vous comprenez mieux pourquoi maintenant. Puisque que deux importantes branches de votre arbre viennent du bordelais et de bretagne. Pourtant vous faites de la généalogie depuis plus d’un demi siècle ! Et jamais cela ne vous serait venu à l’esprit.

 Résultat de recherche d'images pour "carte dangleterre"

Encore plus surprenant vos 6,1% venant d’Asie Mineur entre Turquie et Iran. C’est là, ou vous vous souvenez de l’apparence de tante Fernande pour laquelle vous vous êtes tellement posée de questions sur le physique typée et les longs cheveux très bruns pour lesquelles vous vous interrogiez si souvent. Je me souviens dans les années 1950, elle vendait ses démêlures de cheveux à des perruquiers parisiens car ils étaient rares. Maintenant je peux comprends mieux  ce pourcentage.

 

Fernande 1913Fernande 1918 3

Fernande Pascaut et une amie

Alors ??? 

Oui, passionnant la généalogie et la génétique. Néanmoins, il faut quand même savoir qu’étant donné l’interdiction française de se procurer des tests, cela comporte des  risques et que l’on peut être passible de 3.750 euros d’amende. Etant donné le nombre de tests vendus par différents laboratoires sans se cacher et qui font même de la publicité ouvertement à la télévision, sur les réseaux sociaux et dans les journaux. On peut penser que l’interdiction sera levée et que la réglementation sera établie pour être mieux encadrée.

 

 

Je vous recommande également les billets d’Elise, généalogiste  professionnelle qui traite de ce sujet.

maintenant mes conclusions : J'ai trouvé cela intéressant et passionnant maintenant est-ce fiable ? les progrès nous le diront, néanmoins je suis contente de l'avoir fait . C'est toujours enrichissant d'apprendre quelque chose.

 

C’est ici :   https://www.aupresdenosracines.com/

 

 

 

Mes sources : La Revue française de Généalogie – n° 239 – décembre 2018

                       Blog : blog.myheritage.fr

                       Wikipédia